Zouerate : MASEF/ Cérémonie de distribution de crédits au profit des handicapés.

Les locaux de la Wilaya du tiris zemmour ont abrité ce jeudi 5 janvier courant  la cérémonie de distribution de crédits au bénéfice des personnes handicapées de la wilaya.

Dans son allocution, le wali, M. Isselmou Ould Sidi a souligné l’importance qu’accorde le gouvernement mauritanien à cette frange de la population par la mise en place de textes législatifs sur la promotion des personnes handicapées,leur soutien et  leur réinsertion sociale, indiquant  que «  quand Allah a doté à quelqu’un des facultés mentales, il a tout ».

« Le plus grand écrivain arabe était né aveugle, le président Roosevelt  avait élaboré des stratégies de bataille lors de la Seconde Guerre Mondiale alors qu’il était dans un fauteuil roulant », poursuit-il.

Le wali,  a, enfin,  appelé les récipiendaires à faire bon  usage des crédits qui leur sont accordés.

 

Auparavant, la coordination régionale du ministère des Affaires sociales, de l’enfance et de la famille, Mme. Zeinebou mint Taleb Ahmed, a indiqué que cette opération rentre dans le cadre de la stratégie  de son département pour la protection et la promotion des personnes vivant avec le handicap, rappelant que l’aide annuelle aux enfants de multiples handicaps s’élève à 240 000 um par enfant.

Elle a souligné les efforts entrepris par le gouvernement pour  soutenir cette tranche de la population par l’ouverture d’un examen réservé aux infirmes qui a permis le recrutement de  100 ( cent) personnes, la distribution de 200 ( deux cents) lots de terrain en leur faveur à Nouakchott.

Sans oublier la création d-un centre national de formation et d’enseignement pour les personnes handicapées afin de favoriser leur insertion socioprofessionnelle,  et la délivrance d’une carte individuelle pour chaque personne invalide.

De son côté, le représentant des handicapés, M. Ahmed Souvi a déclaré que le nombre de cette catégorie  atteint 500 (cinq cents) personnes dans la wilaya dont la majorité des filles.

D’où, rappelle-t-il,   la nécessité des formations continues et la sensibilisation comme dans le passé pour exclure la paresse et la dépendance.

Ould Souvi a affirmé que le tiris zemmour se singularise par le haut niveau d’ouverture et de dialogue franc sur  des questions essentielles et de façon partenariale, remerciant au passage les autorités administratives et les élus locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.