Fraude sans précédent à l’interieur, certains membres du comité des sages de la CENI refusent de ratifier des proces verbaux

Malgré  la fraude sans précédent constatée dans les regions de  l’interieur du pays , le taux de participation au reférendum du 5 Aout n’était pas élevé et certains membres  du comité des sages de la CENI  refusent de  ratifier  des procés verbaux.

Les informations concordantes  provenant de l’intérieur du pays,  montrent qu’une fraude sans précédent a eu lieu hier , afin d’assurer le taux de participation au scrutin le plus élevé possible.

Les fraudes constatées  comprennent  le vote à plusieurs reprises par une meme personne , le vote par procuration  dans de nombreux cas et même le vote des morts.

Selon les mêmes informations, dans certains villages, les bulletins de vote sont introduits dans les caisses de vote sans la présence d’électeurs .

Malgré  toutes ces opérations suspectes, le taux de participation au referendum n’a pas dépassé 40% jusqu’à présent et les résultats publiés par la Commission indépendante (CENI )ont montré qu’il y a même un changement de résultats en manipulant le décompte des voix au niveau  de Nouakchott.

Mais  le grand problème qui a entaché la célébration de la victoire que programmait hier  la majorité presidentielle, c’ est le refus , par au moins deux membres du Comité des ssages au niveau  de la Commission electorale indépendante (CENI) de  ratifier   les résultats.

Si tel serait le cas , tout le processus de ce scrutin serait dans le vent et le dernier espoir  lié à la crédibilité de cette operation de vote, serait  perdu par beaucoup de Mauritaniens.

Il est à noter que la majorite presidentielle  vit actuellement  une situation embarrassante à la suite  de la « secousse » envoyée  hier par les electeurs .

Source : http://www.tawary.com/spip.php?article32660

Traduit par Adrar.Info