L’ex-chef centre d’enrôlement de Dar-Naim : « J’ai été remplacé par des mesures injustes » Tawary – En réponse à une information mise en ligne dans notre journal, Mr Abderrahmane Khalilou Cissé, l’ex-chef centre d’accueil des citoyens pour les titres sécurisés de Dar-Naim est venu s’expliquer en déclarant qu’en plus « des procédures administratives prises à son encontre il y a des mesures injustes et racistes ».

Tout a commencé le jeudi 17 août, le directeur des ressources humaines de la direction générale d’enrôlement des citoyens a fait « irruption » à 16 heures, dans les autres bureaux du centre sans passer par mon bureau, a-t-il dit.

« Il trouva sur une machine, mon collègue et chef centre de la commune de Lagrane (Assaba), Mr Ismaël Pathé en train de réactualiser le PV d’enrôlement de son fils pour qu’il soit recensé le lendemain, vendredi 18. Il y avait encore sur place l’opérateur », raconte Mr Cissé.

Et il a raconté que dans la salle d’attente, il y avait un autre collègue Mr Diagana, qui était de passage pour une correction de nom de famille parce que son enfant aussi était recensé dans notre centre, il y a quelques mois. Et les preuves sont claires, ajoute-t-il.

Et c’est après qu’il est venu me voir dans mon bureau pour demander qu’est ce que ces gens sont venus faire dans le centre, alors qu’il est 16h 30.

Ismaël est un collègue et comme les secrétaires sont descendus, je l’ai autorisé de se mettre sur une machine pour actualiser le PV d’enrôlement de son fils qui était malade pour qu’il soit inscrit. « Tandis que l’autre, en l’occurrence Diagana, c’est aussi un chef centre en congé, il est passé pour un rectificatif », explique Mr Cissé.

Le directeur des ressources humaines (DRH) repart en disant qu’il m’enverra, une demande d’explication, a-t-il dit. Ce qui n’a pas été fait. C’est une autre mesure qui tombe dans mon bureau, dira-t-il.

Vendredi à 9 heures, alors que je suis dans mon bureau entrain de travailler, le chef du personnel arrive avec mon remplaçant pour la passation de service qui prit fin à 12 heures. Tout est fait sans aucune explication, rapporte Mr Cissé.

Du coup, je suis rentré chez moi et à 13 heures 30, des policiers viennent me remettre une convocation pour le commissariat de police de Dar-Naim.

D’ailleurs les deux autres collègues ont été eux aussi convoqués, ce lundi 21, au commissariat de police, renchérit l’ex-chef centre de Dar-Naim.

Et Mr Cissé a rejeté en bloc toutes les accusations infondées soit disant que des étrangers sont ou ont été enrôlés dans ce centre.

« Les machines, les procès verbaux d’enrôlements et les bases de données sont disponibles dans le centre et sont pour moi des preuves pour démentir toutes les accusations portées contre nous », a-t-il conclu.