Zouerate/ Snim: grincements de dents des mineurs.

Les conducteurs des engins miniers  de guelb ( 30 km  nord-est de la cité minière) ne sont pas en odeur de sainteté avec leurs responsables, apprend-on de source ouvrière.

Alors que des chauffeurs de bus de transport des travailleurs  refusaient de prendre le volant en protestation contre une mesure de leur chef, un chauffeur a été réquisitionné pour acheminer les mineurs très tôt le matin, rapporte la même  source.

Ces employés ont dénoncé le comportement du chauffeur qui, disent-ils, leur parlait mal et  roulaient trop vite,  au moment où l’entreprise met l’accent sur la sécurité, indique la source précitée.

Non contents de cette attitude du chauffeur, les mineurs ont refusé de reprendre le bus pour le retour.  A ce moment précis, un des responsables du site minier arrive et tient des propos qui n’ont pas plu aux employés.

 » Vous nous fatiguez avec vos revendications à répétition, vous freinez la production de la société ». Les travailleurs furent surpris par ce discours qui tranche avec la sécurité dans  l’entreprise.

En protestation,  ils ont observé des heures de débrayages ce lundi 04 décembre courant.

A rappeler que ce mouvement d’humeur fait suite à un débrayage des chauffeurs des bus observé le 1er  décembre courant, ajoute la source sus mentionnée.

Ces chauffeurs protestaient  contre la décision de leur chef  qui leur avait demandé de monter en groupes  le 28 novembre courant,  tandis qu’à l’arrivée, il  dit n’avoir besoin que de six chauffeurs, ce qui irrita  les autres, qui avaient décidé de lever le pied le  1er décembre courant, selon la même source.