Mauritanie : Mohamed Ould Abdelaziz cherche son Medvedev

S’il est presque sûr que le chef de l’État ne briguera pas sa propre succession en 2019, nul doute qu’il choisira avec soin son successeur. À l’instar d’un certain Vladimir Poutine.