Kenya : les journalistes appelés à donner leur avis sur le futur processus d’octroi de la carte de presse

Au Kenya, les autorités ont fait savoir qu’elles attendaient les suggestions des professionnels de la presse sur le processus d’octroi de la carte de presse. Plus précisément, les acteurs du secteur ont 14 jours pour soumettre par écrit leurs points de vue sur les règles du futur procédé d’accréditation, au Conseil kenyan des médias.

L’information a été rendue publique par les médias après leur rencontre avec David Omwoyo (photo), qui dirige l’institution, la semaine dernière.

« Nous avons reçu d’énormes plaintes de la part du public et de certaines grandes maisons de presse sur la conduite de certaines personnes que nous avons accréditées pour pratiquer le journalisme. En conséquence, nous avons décidé de combler les lacunes », a-t-il déclaré.

Selon le nouveau projet de réglementation, un journaliste ne doit être accrédité que par l’intermédiaire d’un rédacteur en chef qui lui reprendra sa carte de presse s’il quitte son poste.

D’après les autorités, des journalistes ne travaillant plus pour aucun organe de presse se servent de leurs cartes pour extorquer de l’argent et salissent le travail des véritables professionnels de la presse.